HISTOIRE

1973 - 1ère génération

Le bois composite a été inventé en 1973 par Nishibori Sadao, un négociant en bois exotique. Lors d’un voyage en Indonésie il y a plus de 43 ans, il fut confronté à la déforestation massive et incontrôlée d’une forêt primaire. Pour ce Japonais cultivé, éduqué selon la tradition shintô et doté d’un profond respect pour la nature, ce fut un véritable choc. Nishibori Sadao s’est alors totalement consacré à l’invention d’un substitut aux bois tropicaux, d’un usage plus respectueux pour l’environnement ; le bois composite.
La première génération des produits Geolam était née, il s’agissait encore de planches pleines uniquement destinées aux platelages d'une technologie aujourd'hui dépassée.

1992 - 2ème génération 

En 1992, un nouveau procédé de fabrication développé par des ingénieurs japonais est révélé : l’extrusion de lames durables à structure alvéolaire, une première mondiale. La deuxième génération des bois composites Geolam était née, déclassant les lames composites pleines de première génération. Les profilés alvéolaires de Geolam sont plus légers, plus résistants et le matériau qui les constitue absorbe beaucoup moins l’humidité que celui utilisé avant 1992. Le gain en stabilité des lames permet ainsi le montage plus économique et une mise en œuvre plus judicieuse de ces profilés lors de la réalisation de larges surfaces ouvertes au public ou privatives.  

2006 - 3ème génération 

Puis Geolam proposa une technologie révolutionnaire, donnant naissance aux profilés microcellulaires, bien plus performants que les profilés de première génération. Le croisement de la technologie composite avec celle des microcellules a conduit à mettre au point un matériau breveté unique. Cette technologie a permis de réduire la densité de 1270 kg/m3 (pour les bois composites de première génération) à 750 kg/m3

2012 - bois hybride (Wood Hybrid System)

Geolam est le premier et l’unique fournisseur de profilés hybrides bois composite-aluminium sur le marché. L’entreprise a lancé sa gamme exclusive Premium en 2012. Elle est destinée au revêtement de façades, terrasses et toitures. Ces profilés WHS sont le résultat d’une technologie hybride novatrice qui permet l’extrusion à chaud de matériaux hétérogènes. Les profilés sont soumis au processus breveté de triple extrusion. En une seule opération d’extrusion, cette technique soude littéralement trois matières en couches distinctes pour n’en former virtuellement qu’une seule. L’âme des profilés est constituée d’aluminium léger et stable. La couche intermédiaire est une résine copolymère. La peau extérieure, faite de bois composite, donne aux profilés les mêmes caractéristiques esthétiques que le bois tropical.